Le Grimoire hanté

Ce forum est créé pour parler des sciences occultes et tous ce qui s'en approche. Afin de partager nos connaissances, nos idées et nos goûts.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Lion D'or [ou recette de la pierre philosophale]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ante Mortem
ModérateurModérateur
avatar

Nombre de messages : 257
Âge et sexe : 16 ans homme
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Le Lion D'or [ou recette de la pierre philosophale]   Sam 1 Juil - 17:43

Note: Je me rendis en un lieu où l'on me confia des livres cabalistiques et magiques en la,gue égyptienne, que je pris soin de faire traduire en grec et ensuite retraduire en latin. La, je vis le trésord des Egyptiens et je m'en emparai. Je découvris aussi quel était le gran,d sujet sur lequel ils travaillaient...
Au bout d'un certain temps, je découvris les principes fondamentaux de cet art, puis je me mis à fabriquer la meilleur teinture.
Salomon Trismosin
Aureum Vellus


I- Prendre quatre onces d'alun calciné, quatres onces de salpêtre calciné et deux onces de sublimé calciné, et sublimer dans un récipient à sublimation approprié.

II-Ôter soigneusement le sublimé et le sublimer de nouveau avec dix onces de sels frais. Durant cette opération, il est bon, compte tenu des fumées empoisonnées, de manger du pain tartiné d'une épaisse couche de beurre.

III- Metre le sublimé dans une cornue de verre, le recouvrir d'alcool et le distiller dans un bain d'eau chaude jusqu'à ce qu'il reste la moitié du liquide sous forme d'huile.

IV- L'alcool aisni distillé est de nouveau versé sur le résidu qui se trouve dans la cornue jusqu'à une épaisseur d'un travers de doigt.

V-Répéter trois fois cette distillation, et la totalité du sublimé passera ainsi dans le récipient. Cela est le mercure des philosophes, l'eau d mercure, de même qu'il y avait "le Feu de l'Enfer dans l'eau". Cette eau de mercure s'évapore en fumée, et elle doit être conservée dans une fiole fermée ou dans une bouteille à bouchon de verre.

VI- Prendre de l'or fin, en fueille ou martelé plat, et le mettre dans une cronue de verre, le recouvrir à peine d'eau de mercure et placer la cornue sur un feu doux: quand l'eau comence à agir sur l'or et de à le dissoudre, et qu'il ne reste au fond qu'une espèce de substance graisseuse, décanter alros l'eau de mercure qui peut être utilisée à nouveau.

VII- Diviser le résidu d'or en deux parties. En rpendre une partie et verser dessus de l'alcool, et laisser le mélange se putréfier à feux doux pendant quinze jours: il deviendra alors rouge sang. C'est ce que l'on appelle le sang de lion.

VIII- Verser ce sang de lion dans une autre cornue ou dans une fiole en verre fermée hermetiquement et le faire chauffer à la chaleur des jours du chien; il deviendra alros noir, puis diapré, puis gris clair; quand la chaleur augmentera, il deviendra jaune et enfin rouge profond. C'est ce que l'on appelle la première teinture.

IXTriturer la teinture rouge dans un mortier en verre. En prélever un grain, l'envelopper dans du papier et le projeter sur mille grains d'or en fusion. Après être resté en fusion durant trois quarts d'heure, l'or se transformera en une deuxième teinture.

X- Prélever une partie de la première teinture, la projeter sur mill parties d'argent fin, et elle le transmutera en or fin.

XI- Projeter une partie de la première teinture, enveloppée dans du papier, sur mille parties de vif-argent pur qui sera chauffé jusqu'à ce que les vapeurs se dégagent, et le vif-argent se trnasformera en troisième teinture.

XII- Prélever une partie de cette teinture, envelloppée dans du papier, la projeter sur mille parts de vif-argent chauffé, et il sera transmuté en or fin.

XIII- Prélever une partie de la deuxième teinture, et la projeter sur du cuivre en fusion et il sera transmuté en or d'une couleur très rouge.

XIV- Projeter un peu de la deuxième teinture sur du fer chauffé au rouge, mettre de nouveau le fer dans la flamme, et il sera transmuté en or fragile.

XV- Faire fondre l'or provenant de la transmutation du fer avec une quantité égale d'or provenant de la transmutation du vif-argent, et on obtiendra un bon or malléable.

XVI- Dissoudre un peu de la deuxième teinture dans un vin à fort degré d'alcool et en absorber une cuillerée le matin. Votre constitution s'en trouvera renforcée. Cette solution rajeunit les vieillard et rend les femmes fécondes.

A ce jour, seul un homme, Nicolas Flamel, à réussis à créé cette pierre.

_________________
Hekas Hekas este Bebeloï
Modérateur de la section "Magie Druidique"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Lion D'or [ou recette de la pierre philosophale]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre philosophale
» Semoule Orientale (recette rapide)
» Recette contre les cochenilles
» étymo. "pantagruélion" et BD ou pièces Rabelais?
» recette bonbon 'gélifié'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Grimoire hanté :: Les Magies Diverses :: Alchimie-
Sauter vers: